Recevoir une réponse de Jack Kerouac, Norman Mailer, John Updike et Ray Bradbury

Recevoir une réponse de Jack Kerouac, Norman Mailer, John Updike et Ray Bradbury

20 December 2011  |  Ancient history

C’est l’expérience qu’a vécu un lycéen de San Diego en 1963. En envoyant un questionnaire de quatre pages sur le symbolisme à 150 auteurs, Bruce McAllister voulait prouver à son professeur d’anglais que non, il n’y avait pas de symboles à découvrir derrière des textes.

Soixante-quinze auteurs ont tout de même répondu à cette lettre impersonnelle, dont des grands noms de la littérature américaine comme Jack Kerouac, Ralph Ellison, Ray Bradbury, John Updike, Saul Bellow ou encore Norman Mailer.

Questionnaire sur l’écriture de fiction

Ma définition du mot “symbolisme” utilisé dans ce questionnaire peut être comprise avec l’exemple suivant : dans Scarlet Letter, il y a quatre protagonistes. Certaines personnes estiment que Hawthorne les caractérisait comme étant symboliques de la nature, lascience, la religion et le conflit. Ces mêmes personnes comparent les actions des quatre personnages à ca qu’il s’est passé, ce qu’il se passe et ce qu’il se passera pour la science, la religion, la nature, etc.

  1. Plannifiez-vous et placez-vous consciemment, intentionnellement, du symbolisme dans votre écriture ? Si oui et non, merci de donner un exemple. Si oui, merci d’expliquer votre méthode. Avez-vous l’impression que votre subconscient place du symbolisme dans votre écriture ?
  2. Est-ce que les lecteurs suggèrent qu’il y a du symbolisme dans votre écriture quand vous n’aviez pas l’intention d’en mettre ? Si oui, quelle sont votre réaction et votre sentiment à cet égard ? (Ennuyé ? Amusé ? Indifférent ?)
  3. Avez-vous l’impression que les grands écrivains classiques ont placé intentionnellement et consciemment du symbolisme dans leur textes ? Si oui et non, merci de donner un exemple. Pensez-vous qu’ils ont utilisé le symbolisme inconsciemment ?
  4. Avez-vous des remarques à formuler concernant ce sujet ?

Les réponses de Jack Kerouac sont claires : pas de symbolisme dans son travail car il écrit des “vraies histoires qui sont arrivées aux gens qu['il connait].” Normal Mailer n’a pas le temps de répondre, mais il pense qu’il n’est pas sain pour un auteur de se poser trop de questions techniques. “Souvent les meilleurs symboles dans un roman sont ceux dont on prend seulement conscience une fois le travail terminé” conclue-t-il. Ray Bradbury, lui, prend le questionnaire très au sérieux.

Il est bon à savoir que le lycéen n’a jamais envoyé de remerciement.

Jack Kerouac (1)

Jack Kerouac (2)

Norman Mailer

Ray Bradbury (1)

Ray Bradbury (2)

D’autres lettres dans l’article de The Paris Review.

-


3 commentaires


  1. Je trouve ce sujet très intéressant, merci pour ton billet!!! ;o)

    • C’est vrai que c’est passionnant, je ne pense pas qu’à l’heure actuelle il recevrait de réponse de grands auteurs.

  2. Amusant.
    Tu as remarqué que Jack Kerouac ne met pas le moindre point sur ses “i”? Signe de négligence, de désintéressement, d’apathie ou de vive agitation, en graphologie.
    Je me demande si c’était uniquement dans ses réponses à ce questionnaire ou si c’était fréquent/systématique… :)